top of page
Rechercher

Plaidoyer pour une sexologie humaniste

Dernière mise à jour : 13 févr. 2023

(et s'éloigner de la sexologie "blanche ci-hétéronormée")


Comme l'exprime Tal Madesta, journaliste : "Le sexe ne parle pas que de lui-même : il se trouve enchevêtré au cœur de dynamiques ambivalentes qui disent beaucoup de choses sur nos sociétés, sur les structures de pouvoir qui les régissent, les dominations qu'elles produisent, la manière dont cela marque nos corps "


Une sexologie à dépoussiérer


Lors que je me suis formée en sexologie, la première chose qui m'a marquée c'est d'observer à quel point elle étaient encore poussiéreuse. En effet, aujourd'hui encore, les formations s'appuient sur des idéologies "dépassées" : à coup de théories freudiennes, de binarité des genres (homme/femme cis) mais aussi d'arguments bio-médicaux, phallocentrés. Le tout, dans une non prise en compte totale des cultures, des discriminations raciales ou encore des questions sociales et politiques.

Contrairement aux idées reçues, la sexologie en 2023, reste globalement non déconstruite et les formations sont fortement discutables en matière de qualité.


Des populations invisibilisées


Rester sur ces bases en sexologie n'est pas sans conséquences. En effet, cela fait qu'une grande partie de la population se trouve oubliée, invisibilisée par la sexologie et non pris en compte.


Panel des personnes invisibilisées (non-exhaustif)

Il est donc temps de diffuser une sexologie humaniste. Humaniste au sens où le généticien Albert Jacquard peut l'a décrire : où l'on prend l'humain dans sa globalité et où l'on se nourrit des différences des autres, de la tolérance et de l'ouverture.


Une science au carrefour des sciences pour une prise en charge globale

D'ailleurs, mon expérience dans le champ du handicap et du social, me permet une meilleure prise en charge lors de mes consultations. La sexologie est une science transdisciplinaire.


Voici, la diversité des sujets qui devraient être abordée, selon moi, en formation afin de permettre une prise en charge globale.


Une sexologie humaniste, c'est aussi une sexologie qui est détachée du génital; qui vient poser les question en profondeur, qui s'intéresse à chaque individu dans son entièreté : à son histoire, à ses envies, ses valeurs, ses émotions.


Enfin, une sexologie humaniste est une science de l'érotisme qui se comprend au travers de l'histoire et du politique.


C'est au fil de mes expériences, de mes formations diverses et d'une dizaine d'années de lectures transdisciplinaire que j'ai pu acquérir le bagage qui me semblait essentiel pour pouvoir développer une sexologie qui correspond à mes valeurs et à mes idéaux.


Sources :

-Tal Madesta "Désirer à tout prix"

-Albert Jacquard "Eloge de la différence"




18 vues0 commentaire

Comments


bottom of page